QUE SONT-ILS DEVENUS ?

les anciens du pôle rugby

Ils sont 6 anciens joueurs du pôle rugby et ils sont revenus en Guadeloupe pendant leurs vacances en avril 2021. Ils en ont profité pour passer voir le pôle rugby.

Ces jeunes ont tous intégré des centres de formations en métropole, pour certains depuis quelques années déjà et d’autres depuis la rentrée.

Chacun a témoigné de son histoire et de son parcours pour accéder à des centres d’entrainement en métropole. Ils en ont également profité pour partager quelques entrainements ensemble sous la houlette de Bastien LELY (entraineur du pôle rugby).

Voici leur parcours :

Jérémy GAMON a intégré le pôle rugby en 2017 et a effectué sa 4ème à la cité scolaire.
En 2018 il est parti pour le club de Massy RCME. Il est maintenant depuis 2 ans au Racing 92. Son objectif est bien sûr de signer un contrat professionnel.

Ce qu’il retient de son année au pôle :
- la gestion du double projet : gérer le rythme des entrainements et de l’école
- l’organisation complémentaire entre la famille, l’école et les entrainements
- l’autonomie grâce l’internat.

Ce qui a été le plus difficile en partant de la Guadeloupe :
- quitter sa famille
- s’acclimater au froid.

Liam RIMET
Il est actuellement dans sa 3ème saison au club LYON LE LOU.
En raison de la COVID il n’a pas pu participer au stage inter-poule où il avait toutes ses chances de concourir pour un poste en équipe de France U18.

Pour la prochaine saison, il a signé un contrat espoir au centre de formation. En parallèle il intègrera la faculté des sports.
Liam souhaite devenir joueur professionnel et il possède toutes les qualités pour y parvenir mais il continue de se former en intégrant le double projet (sport et étude).

Il a passé deux ans au pôle rugby de la 4ème à la 3ème. Il est vraiment ravi de cette expérience et revient avec plaisir pour partager son expérience avec les autres joueurs. Il trouve que le pôle a été un tremplin important pour la suite de sa formation. il est parti de Guadeloupe avec un niveau physique et technique élevé ; mais ce qui l’a le plus surpris en métropole c’est de jouer sur de bons terrains qui élèvent le niveau de pratique et surtout la vitesse de jeu. Mais il a su rapidement s’adapter et trouver sa place dans le collectif.

Antonin MARINOT a passé un an au pôle sportif du CREPS. il est depuis 2 ans à Aix Provence Rugby où il a intégré les CRABOS (nom de sa catégorie d’âge). Il a comme objectif de signer un contrat espoir.

Il a trouvé qu’il avait un très bon niveau physique en arrivant en métropole notamment en raison des séances de préparation physique et d’haltérophilie. Il pense également que le travail en climat tropical est un facteur important pour supporter les charges d’entrainements de métropole.
L’adaptation dans le club et à l’internat au lycée s’est bien passée. Le plus difficile pour lui est l’éloignement avec sa famille.

Téo CASTERAS a fait parti du pôle rugby de la 4ème à la seconde. Il a intégré Agen RCBB en 1ère. Il a trouvé assez difficile l’intégration dans ce nouvel environnement surtout pour lui qui est assez réservé.

Il n’a pas retrouvé tout de suite ses marques et il a vu une différence de mentalité avec le pôle rugby. Il trouve qu’il y a moins d’entraides dans les clubs de métropole.
Il espère finir sa scolarité au lycée et rester au même club l’année prochaine. Il trouve que ses années au CREPS lui ont appris l’autonomie dont il a besoin maintenant.

Leeroy LISON a fait toute sa scolarité au CREPS de la 3ème à la terminale. Il est maintenant en école d’ingénieur à Toulouse et il est licencié à Toulouse Avenir Castanéen. Il a comme objectif un contrat espoir.

Il trouve que cette 1 ère année est difficile notamment en raison du climat mais également le changement de rythme dans le jeu. Mais ses années au pôles lui ont permis de développer ses capacités d’adaptation d’une part et la possibilité de supporter une charge d’entrainement importante en composant avec le travail scolaire.

Zachary FIRLEY est resté de la 3ème à la seconde au pôle rugby. il est depuis la rentrée 2020 au Rugby Club Narbonne Méditerranée.

C’est assez compliqué au début en raison de l’éloignement avec la famille mais aussi des restrictions COVID : "on joue / on ne joue pas". Mais grâce à ses deux ans au CREPS, il a appris à s’adapter. Il sait que l’année prochaine sera surement meilleure.
Aujourd’hui, Zach est ravi de partager quelques échanges avec les joueurs et joueuses du CREPS et de retrouver d’anciens partenaires de jeu.

LISTE DES ADMIS

Listes de sportifs des pôles admis sur les 16 discipline du CREPS (...)

PÔLE BMX

Le pôle BMX existe depuis 2013. Il est géré par la ligue de (...)

Les missions du CREPS

Haute performance

Le sport de haut niveau

L’excellence sportive

 Le centre de Santé J.Plumasseau

La santé

Alimentation et mode de vie

Formations

Formations

Nos offres de formations