La Guadeloupe prend le leadership des haies hautes

championnats de France indoor 2021

Les Championnats de France en salle 2021 se sont déroulés le week-end du 20 et 21 Février. Plusieurs ultramarins se sont brillamment illustrés. Revue de résultats des compétiteurs du Pôle « Athlétisme » de Guadeloupe, avant les Championnats d’Europe en salle de Torun (Pologne).

Laëtitia Bapté, reine du 60 mètres haies, la surprise royale.

Laëtitia Bapté, la jeune hurdleuse du collectif de Ketty Cham a crée une belle surprise en remportant la finale du 60 mètres haies féminin. A 20 ans, elle a explosé son record personnel (8’’ 11) et la barrière des 8’’ sur 60 m haies (7’’93), devançant d’un centième la grande favorite de l’épreuve Cyréna Samba-Mayela. Elle concrétise tout le travail réalisé l’été dernier avec Ketty Cham, en attaquant la première haie en 7 foulées.

Avec cette performance, elle réalise les minimas requis pour être sélectionné aux Championnats d’Europe en salle de Torun. « Je n’arrive toujours pas à y croire, je suis sur mon petit nuage. » répétait elle une fois la ligne d’arrivée franchie. Elle n’est plus désormais qu’à cinq petits centièmes du record de France espoirs d’Anne Piquereau, qui tient depuis 30 ans. Elle peut ambitionner de le battre, poussée par l’enjeu et ses concurrentes européennes dans 15 jours.

Fanny Quénot, médaillée de bronze du 60 mètres haies

Dans son sillage, Fanny Quénot a confirmé sa place parmi l’élite de sa discipline en terminant 3ème en 8’’07. Meilleure partante de la finale avec 114 millièmes de seconde, elle bat son record personnel et peut aborder la saison estivale avec la volonté légitime de battre celui du 100 mètres haies (12’’96 en 2019), synonyme de minimas olympiques pour les J.O de Tokyo.

Wilhem Belocian confirme son statut de leader européen des haies hautes

Wilhem Belocian a pour sa part survolé les séries et la finale du 60 mètres haies en signant 7’’ 46, à un centième de son chrono du meeting de Metz, en Janvier. Il a désormais le record de France de Dimitri Bacou en ligne de mire (7’’41). Il sait qu’il possède une marge de progression s’il parvient à améliorer sa vitesse entre les obstacles, lui dont la technique sur la haie est proche de la perfection.
Il abordera les Championnats d’Europe en salle avec le statut de favori et l’ambition de faire mieux qu’en 2015, où il avait glané le bronze, à tout juste 20 ans.
Aujourd’hui, il est armé pour se construire un palmarès à l’image de son talent, 7 ans après son titre mondial chez les Juniors.

Wilhem Belocian et Laëtitia Bapté vont porter le maillot de l’Equipe de France lors des championnats d’Europe de Torun (Pologne) début mars.

Dans son sillage, Jeanice Laviolette, du Stade Lamentinois s’est qualifié pour la finale, après une belle 2ème place en série (7’’ 84). Il prend de la confiance et de l’expérience pour cet été. Lui qui avait pris la médaille d’argent de la finale des Championnats de France élite 2020, derrière son camarade de club Wilhem, visera un chrono sous les 13’’ 30, dès cet été (record actuel à 13’’ 52).

Derrière ces performances, l’ombre rayonnante de Ketty Cham

Ces quatre athlètes font partie du collectif de Ketty Cham qui, au fil des années, les a formés sur les haies hautes. Au quotidien, ils s’entraînent et se challengent avec l’ambition de se qualifier aux Jeux Olympiques de Tokyo puis de Paris. Ketty, en association avec Rico Vaitilingom, confirme sa réussite de faire de la Guadeloupe l’une des terres de prédilection des haies hautes au niveau national.

BC

LISTE DES ADMIS

Listes de sportifs des pôles admis sur les 16 discipline du CREPS (...)

Les missions du CREPS

Haute performance

Le sport de haut niveau

L’excellence sportive

 Le centre de Santé J.Plumasseau

La santé

Alimentation et mode de vie

Formations

Formations

Nos offres de formations