Wilhem : CHAMPION D’EUROPE

2 athlètes de Ketty CHAM aux Europes

Enfin ! Après 6 années difficiles, marquées par les blessures, Wilhem Belocian a concrétisé tout son potentiel et sa fibre de compétiteur de haut niveau en gagnant brillamment les Championnats d’Europe en salle, sur le 60 mètres haies.
Pour sa part, sur la même distance, Laëtitia Bapté a confirmé son éclosion au plus haut niveau, en se qualifiant en demi-finale.

Quinze jours après être devenue Championne de France de la discipline devant la grande favorite Cyréna Samba-Mayela, elle prouve à 22 ans qu’elle a désormais un nouveau statut parmi les toutes meilleures hurdleuses françaises.

« Je ne pas comment ça s’est passé » lacha Wilhem, une fois la ligne d’arrivée franchie, pour expliquer sa bagarre avec l’anglais Pozzi. « Je crois qu’à un moment j’étais derrière mais je n’ai pas lâché. J’ai continué à me focaliser sur ma technique et je suis allé chercher la ligne d’arrivée … Après avoir cassé, j’ai vu que j’étais devant lui. Enfin Champion d’Europe »

Un centième qui font toute la différence : Sur la ligne d’arrivée, l’écart fut en effet ténue entre Wilhem et son adversaire principal, l’anglais Andrew Pozzi. Wilhem est parvenu à prendre l’avantage grâce à un cassé rageur …. Et ainsi grappiller ce petit centième qui lui donne cette magnifique victoire. Avec cette petite touche de félinité du guadeloupéen qui rappelle le grand Colin Jackson des années 90. Pour un magnifique chrono de 7’’ 42 qui le place parmi les cracks de la discipline…. A un petit centième de seconde du record de France de Dimitri Bascou…. Lorsque l’on sait que ce même Dimitri a conquis la médaille de bronze des derniers JO de Rio, on imagine ce que Wilhem est désormais capable de réaliser cet été …
Avec ce titre et ce chrono, le français est désormais classé 7ème du ranking mondial 2021, pour la Fédération Internationale d’Athlétisme.

Maintenant, avec son coach Ketty Cham, Wilhem va continuer à travailler d’arrache pied sa fréquence gestuelle et sa vitesse inter-obstacles, pour aller très vite cet été. Les Jeux Olympiques de Tokyo sont programmés la première semaine d’Août pour l’athlétisme … Cinq mois de préparation pour un rêve olympique qui est dans ses cordes …. Forza Wilhem !

De son côté, Laëtitia peut, elle aussi, rêver à une sélection olympique. A Torun, lors de ces Championnats d’Europe, elle fut l’invité surprise des demi-finales. En séries et en demi-finale, elle fut certes moins saignante sur sa mise en action qu’aux Championnats de France (la faute à deux faux départs qui l’ont perturbé), mais elle a su faire honneur à sa première sélection en équipe de France parmi les élites.

Elle peut surtout s’appuyer sur ses qualités de vitesse (record sur 100 m en 11’’ 66 avec un vent défavorable de 2, 6 m/s … soit un chrono potentiel autour des 11’’ 40) pour ambitionner un chrono autour des 12’’ 80 aux 100 mètres haies. Son coach Ketty Cham l’a amené à se remettre en cause, pour attaquer la première haie en 7 appuis au lieu de huit et ainsi mieux exploiter ses qualités de sprinteuse. Un gros bouleversement technique puisqu’elle a dû changer ses appuis dans les blocks de départ, ce qui explique ses nouveaux records. En gagnant les Championnats de France en 7’’ 93, elle avait battu son record de 12 centièmes. Maintenant, elle sait que dans les prochaines années, une médaille européenne est dans ses cordes, puisque la médaille de bronze est revenue à l’anglaise Porter en 7’’92.

Désormais, avec Fanny Quénot, elles seront deux sur la piste du CREPS à rêver de monter dans l’avion pour Tokyo cet été et ainsi faire de la Guadeloupe la nouvelle terre des haies hautes.

Bruno COUTANT

ZOOM SUR KETTY CHAM

1 - Ton parcours de vie Quel fut ton parcours d’athlète ? « (...)

Les missions du CREPS

Haut-niveau

Le sport de haut niveau

L’excellence sportive

 Le centre de Santé J.Plumasseau

La santé

Alimentation et mode de vie

Formations

Formations

Nos offres de formations